AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'EVENT N°1 EST DESORMAIS OUVERT !!! RENDEZ-VOUS DANS LA CATEGORIE "PLAGE" PUIS DANS CELLE NOMMEE "EVENT N°1" ! BON JEU ♥️
Le forum a ouvert le 30 Mars 2011, n'hésitez pas à vous inscrire ! ♥️
De nombreux PV sont encore disponibles, mais vous pouvez incarner un perso inventé =)

Partagez|

Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité




Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 1:22

    Vingts trois heures et cinquante minutes, ce fût l'heure à laquelle Tenshi quitta la plage pour aller au combini. Bien sûr, Kaoru et sa bande avaient déçidé de venir s'amuser un peu pendant que les profs étaient occupés par cette mystérieuse disparition, cela fesait quelques jours qu'ils ne surveillaient même plus les élèves, s'inquiétant bien trop pour Kanna. Ce qui arrangeait bien évidemment les adolescents qui eux s'amusaient à sortir, traîner un peu n'importe où dans le village. Ce soir là , l'air était marin était plutôt frais , et cela fesait du bien sous ce soleil ardent. Pendant les journées, les élèves venaient sur la plage la plupart du temps pour se baigner et en profiter, loin du brouhaha et de l'agitation de Tokyo. Kaoru et Kinsuke se baignaient ce soir là , tandis que Mayu et Fuyu étaient assises à côté dans le sable, sans pour autant s'adresser un seul mot. Tenshi avait déçidé de s'éclipser pour souffler un peu, elle n'aumait pas particulièrement Fuyu, mais de là à lui balançer des piques toute la soirée, il valait mieux qu'elle s'éloigne avant que cela ne se finisse en cassage d'ongle. Tenshi s'éloignait alors de la plage, habillée d'un baggy noir avec une ceinture cloutée, de simples baskets noires, et un petit débardeur gris en guise de haut, ses longs cheveux étaient noués en une couette haute, sous cette température, il était difficile de garder les cheveux tomber naturellement.
    Comme toujours, Tenshi se balladait dans la rue avec ses yeux rieurs et pleins de malice, même si sous cette nuit noire, l'atmosphère était plutôt froide, elle essayait de contrôler sa peur, car comme tout le monde le savait, Tenshi pourrait avoir une crise cardiaque pour n'importe quoi. Sur ce, elle avait décidé d'aller acheter un petit quelque chose au combini pour remplir son ventre qui criait famine, et oui, une jeune fille de son âge pouvait en dépenser de l'énergie, quand elle sursautait pour tout et n'importe quoi et qu'elle s'énervait systématiquement. Elle entra donc dans la petite supérette, et pris un petit panier rouge en plastique, avant de s'engouffrer dans les allées, peu nombreuses soient-elles. Le sol était recouvert d'un carrelage gris clair, sur lequel des traces de pas et de boue pouvaient apparaître, au plafond, il y avait une dizaine de pancartes, indiquant les objets et la nourriture présents dans les rayons, au mur, il y avait beaucoup d'affichettes avec les évènements qui allaient bientôt se produire dans la grande ville la plus proche, bref, tout ce qui peut-être présent dans un combini, dans un village de campagne.

    La jeune fille se dirigea vers le rayon qui l'intéréssait le plus, celui des sucreries, évidemment, elle se posa devant le rayon sans toutefois se décider, au bout de cinqs minutes, elle choisit quand même un paquet de chewing-gum à la pèche et un taiyaki, ses fameux poissons fourrés de haricot rouge. Elle s'apprétait à partir , quand elle croisa le regard d'un magnifique paquet de sucettes multicolores, et son ventre cria famine une fois de plus. Elle ne résista pas à la tentation et attrapa le paquet de sucettes, sans ménagement, avec un immense sourire aux lèvres. Sur ce, elle quitta une fois pour toute le rayon des sucreries pour se diriger vers le stand de journeaux et de magazines, il y en avait vraiment peu, le journal de la ville la plus proche, qui n'était pas tiré à beaucoup d'exemplaires, et comme magazine,il y avait le célèbre AnAn, Ageha pour les jeunes filles, Myojo, et peut-être d'autres qu'elle n'avait jamais vu avant. Elle s'empara de Ageha et de Myojo, avant de reculer brusquement et d'écraser le pied de quelqu'un au passage, quand la jeune fille sentit quelque chose sous ses propres baskets, elle se retourna, pour tomber nez à nez avec un jeune garçon qui cachait vraiment sa douleur.

    - Pardon, je suis désolée ! Je..Tokugawa ?! Demanda t-elle, sachant qu'elle s'aventurait sur un terrain miné.
Revenir en haut Aller en bas

Ina's Band

♦ messages : 775
♦ ici depuis le : 26/07/2009
♦ avatar : Jung Yong Hwa
♦ pseudo : mina
♦ DC : Hwang Mi Ran


Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 2:18

    Ce soir-là, Keisuke s’ennuyait ferme. Il avait passé l’après-midi à vagabonder le long de la plage, se baignant tantôt, bronzant sur le sable à un autre moment. Aussi, il était retourné à l’auberge en fin de journée afin de prendre une douche bien méritée. Une fois cela fait, il était retourné à la plage jouer un peu de son harmonica dont il ne se séparait pas, sous un magnifique coucher de soleil. Il était resté un moment, puis avait pris la décision d’aller visiter le village.
    C’était un très joli coin, cette destination de vacances ! Un village rustique, et qui n’était pas aux prises de la modernité. Résidant lui-même à Tokyô, il trouvait que la capitale était bien trop colorée. Bon, il était content de pouvoir se vêtir de jeans et de chemises, et pas de vieux tissus ou uniquement de kimonos comme avant, mais tout de même ! L’ambiance ici semblait moins étouffante, et l’air bien moins pollué. Les joies de la vie à la campagne ! Okinawa était tout de même une île extraordinaire et coupée de l’évolution du Japon. Sauf à Naha, la capitale qui ressemblait aux grandes villes comme Tokyô ou Ôsaka, mais peu importe.
    Le jeune homme arpentait les ruelles désertes, à croire que les villageois ici se couchaient tôt. Il put admirer les bâtisses à l’allure ancienne. Très belles. Il put même voir des maisons type Japon ancien, en bois et en toile. Emerveillé par tant de beauté sage, il resta perdu dans sa contemplation un moment durant. Si bien qu’il ne vit même pas que l’heure tournait et qu’il ne voyait même pas que la nuit l’avait enveloppé de son sombre manteau.
    Bien sûr, ici c’était l’été et le soleil avait décliné tard, ainsi il avait dîné avant de prendre sa douche et d’aller traîner à la plage. Ainsi il avait tout le temps qu’il voulait devant lui, les professeurs ne surveillant même plus le couvre-feu des élèves.
    Lorsque Keisuke se rendit enfin compte qu’il faisait complètement nuit et que le temps avait passé, il songea à rentrer. Il devait être plus de dix heures lorsqu’il s’engagea dans le sens contraire de la route qu’il avait prise. Le jeune homme longea les bâtisses qu’il avait observées une à une dans le sens inverse, et quitta bientôt le cœur du village pour rejoindre l’auberge, située en retrait.
    Il repassa le long de la plage et aperçut un groupe de jeunes qui s’amusaient dans le sable. Ils semblaient être cinq. Trois assis dans le sable, deux dans l’eau. Kei’ aurait parié qu’ils étaient de sa classe, et vu les silhouettes, c’était sûrement la Bande de Kaoru.
    Sans s’attarder, ces gens ne l’intéressant pas plus que cela, le jeune nippon accéléra le pas pour gagner l’auberge.
    Là il se dirigea vers l’accueil où le dénommé Joon Ki, s’il avait bien retenu, lui donna la clé de sa chambre qu’il partageait avec Akira, le seul type qui lui avait semblé être un intéressant colocataire lors de la répartition des chambres quand ils étaient encore au lycée. C’était le genre de personne qui ne le dérangerait pas parce qu’il serait bruyant !
    Joon Ki semblait faire souvent le service de nuit. Il était jeune, il pouvait veiller ! La proprio devait dormir ou se reposer.
    Keisuke remercia vite fait l’assistant et grimpa dans sa chambre. Là il s’affala sur son lit. Akira n’était pas ici. Très bien.
    Cela faisait une heure et demie qu’il regardait le plafond, quand il comprit qu’il crevait d’ennui et qu’il n’était pas près de dormir.

    Il décida de sortir à nouveau pour aller s’acheter un magazine et s’occuper. C’est dans cet ordre d’idée que le jeune homme ressortit, sous le regard surpris de Joon Ki qui le pensait sûrement en train de dormir. Il quitta l’auberge, se dirigea vers le cœur du village en quête du seul et unique combini.
    Entrant dedans, il se dirigea vers le coin journaux et magazines. Cette supérette semblait être le seul endroit du village touché par la modernité. Il commença tranquillement à feuilleter un magazine réservé aux garçons si vous voyez ce que je veux dire. Et dire qu’il n’avait encore que seize ans … Même si ce n’était plus pour bientôt, ce genre de magazines étaient interdits au moins de dix-huit ans. Mais Kei’ n’avait pas une bouille de gamin et ce n’était pas le proprio qui viendrait l’importuner.
    C’est alors qu’on lui marcha malencontreusement sur le pied. Il ne hurla pas mais toisa le fautif, qui se révéla être une fautive.

    TENSHI - Pardon, je suis désolée ! Je..Tokugawa ?!
    KEISUKE – C’est moi. Et pour mon pied, ce n’est rien.

    Fujiwara-san, de la Bande de Kaoru. Il posa rapidement son magazine à tendance pornographique à son emplacement initial et regarda à nouveau Tenshi de son regard troublant et triste, avant de dire :

    KEISUKE – Dis-moi, c’était toi avec tes amis sur la plage tout à l’heure ?

    Je vous avais dit qu’il ferait des efforts d’intégration le petit ! Du progrès restait à faire mais il était sur la bonne voie, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashita-hareru-kana.forumactif.org

Invité




Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 12:31

    Quand Tenshi se retourna subitement vers Keisuke, elle le vît déposer un magazine plutôt louche sur le présentoir, ce qui fît sourire la jeune fille, elle fût assez surprise de retrouver un magazine pornographique dans les mains de Keisuke, surtout lui. Remarque, c'était normal pour un garçon de son âge, enfin, ce n'était pas choquant, mais le voir lire un magazine de la sorte, c'était plutôt bizarre, Keisuke n'était pas trop extravagant d'habitude, il était un peu bizarre et ne parlait pas à beaucoup de monde, elle l'avait déja vu parler avec Angie, mais du jour au lendemain ils ne s'étaient plus parlés. Tenshi n'avait jamais vraiment adréssé la parole à Keisuke, peut-être juste pour demander un crayon ou une gomme à la rigueur, peut être un "Merci" , " Pardon" , toutes les commodités qu'on pouvait dire sans voir à qui on s'adressait, sans y faire attention. Même si il était plutôt tranquille, Tenshi connaissait au moins la voix et la démarche de Keisuke, elle fesait toujours attention aux gens de sa classe et dans son lycée, elle avait déja observer tout le monde au moins. Elle esquissa un sourire, et fût soulagée quand il lui répondit.

    – C’est moi. Et pour mon pied, ce n’est rien.

    - Si jamais je t'ai fais mal , je fais mes doubles excuses, j'ai un pansement si tu veux, tu as le droit de me tuer, de me crier dessus, mais rester passif comme ça, ça me dérange, j'ai toujours l'habitude qu'on me gueule après quand je marche accidentellement sur le pied des gens..Dit-elle sans respirer. - Pardon, je parle trop je crois.

    Pour parler trop, Tenshi était la spécialiste, elle pouvait être silencieuse, tranquille, mais elle pouvait être tout aussi bruyante et énergique, cela agaçait sans doute les gens, peut-être même Kaoru qui la supportait depuis de nombreuses années, mais c'était sans doute ce qui fesat le charme de la jeune fille, elle pouvait changer de comportement en fonction de son entourage, et pour ce qui était de Keisuke, elle ne lui avait jamais vraiment parlé, peut-être qu'ils deviendraient amis, peut-être même confidents, mais cela n'irait pas au delà d'une amitié, le coeur de Tenshi était déja pris..Elle sorti de ses pensées plutôt louches, et fît attention à la question de Keisuke venait de poser.

    – Dis-moi, c’était toi avec tes amis sur la plage tout à l’heure ?

    - Ah oui, mais..L'ambiance était un peu tendue, alors je ne suis pas restée..J'en ai marre des gens qui veulent tout contrôler. Lâcha t-elle.

    Elle pouvait paraître hypocrite, mais franchement, elle n'aimait pas du tout Fuyu, déja, elle était un peu trop proche des garçons, diviser le groupe devait-être sa "mission", car elle essayait par tous les moyens de monter tout le monde les uns contre les autres, Tenshi se disputait avec Mayu des fois, mais, elles se réconciliaient la plupart du temps, et avec Kaoru, c'était peine perdue car, Tenshi était vraiment attachée à lui, et elle ne le lâcherait pour rien au monde, c'était sûr.
Revenir en haut Aller en bas

Ina's Band

♦ messages : 775
♦ ici depuis le : 26/07/2009
♦ avatar : Jung Yong Hwa
♦ pseudo : mina
♦ DC : Hwang Mi Ran


Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 12:56

    TENSHI - Si jamais je t'ai fais mal , je fais mes doubles excuses, j'ai un pansement si tu veux, tu as le droit de me tuer, de me crier dessus, mais rester passif comme ça, ça me dérange, j'ai toujours l'habitude qu'on me gueule après quand je marche accidentellement sur le pied des gens… Pardon, je parle trop je crois.

    Keisuke avouerait sans hésiter qu’il fut tout de même surpris de la réaction de Tenshi. Disons que comme il n’était pas très attentif au comportement des élèves de sa classe, il ne se serait jamais douté que la demoiselle qui se tenait en face de lui pouvait parler si vite et s’énerver parce qu’il ne lui en voulait pas de lui avoir marché sur le pied. C’était un monde ça, tout de même, il lui disait que ce n’était rien et elle s’offusquait quand même ! Bah zut alors, il fallait dire quoi, « tu m’énerves tu m’as fait mal ! » ? Qui sait. Ainsi Kei’ resta un instant muré dans sa surprise, un air stupéfait sur le visage qui allait sans doute amuser son interlocutrice. Il se secoua un peu pour revenir sur Terre. En tout cas, ce n’était pas lui débiterait un tel flot de paroles sans reprendre sa respiration ! Ce n’était pas le genre de la maison, s’il vous gratifiait d’un monologue, il prenait des pauses. Sinon il serait déjà mort d’étouffement … Mais qu’importe. Il se décida enfin à réagir face à Fujiwara-san :

    KEISUKE – Je ne comprends pas pourquoi tu t’emballes, je te dis que ce n’est rien et tu pars en vrille ? J’ai jamais vu ça. Je n’ai pas besoin de pansement ni de te tuer … Et je ne suis pas les autres, voilà tout.

    Au moins c’était clair. Keisuke n’aimait pas l’idée d’être comparé aux autres, car il savait pertinemment qu’on était tous différents et l’idée d’une comparaison était donc complètement déplacée. Ainsi, lorsque Tenshi disait qu’elle avait l’habitude de se faire hurler dessus lorsqu’elle marchait sur le pied de quelqu’un par accident, elle parlait des autres, et comme il l’avait fait remarquer, il n’était pas « les autres » et donc réagissait à sa manière. Il s’était efforcé d’être gentil, histoire de paraître sociable car il ne savait que trop bien que ce n’était pas cette impression qu’il donnait depuis le début du lycée. Malgré tout, il avait encore tout faux. Vous savez, lui et les relations humaines … Il avait encore du progrès à faire quand même. Mais là c’était un pas supplémentaire vers la réussite, vu que s’il s’était comporté comme à son habitude, il aurait toisé Tenshi de manière neutre après s’être fait écraser le pied, aurait haussé les épaules en soupirant et aurait replongé son nez dans son livre …. Pornographique ? Livre que d’ailleurs il avait posé et on ne pouvait même pas appeler ça un livre. Kei’-kun, ne souille pas la littérature … Il aurait mieux fait de lire le Shônen Jump mensuel pour voir où en étaient la publication de ses manga favoris. Qu’importe, lorsqu’il en aurait fini avec Tenshi, il se saisirait de ce magazine et l’achèterait pour passer le temps dans sa chambre. Mais là il était bientôt minuit quand même ! Akira était sûrement rentré.

    TENSHI - Ah oui, mais..L'ambiance était un peu tendue, alors je ne suis pas restée..J'en ai marre des gens qui veulent tout contrôler.

    Tiens, c’est vrai, il lui avait demandé si c’était elle et sa bande sur le sable tout à l’heure. A croire qu’il avait déjà oublié qu’il avait posé une question … En tout cas il avait vu juste car c’étaient bien eux. Lorsque Tenshi parla d’ambiance tendue, et de gens qui veulent tout contrôler, Keisuke fut une nouvelle fois surpris. C’était possible une ambiance tendue dans une groupe d’amis ? Il ne pouvait pas témoigner, il n’en avait pas. Sa seule amie avait été Angie, mais c’était hors de question de lui réadresser la parole. Il ne savait pas ce qu’elle avait trafiqué et ne voulait en aucun cas être mêlé à ses histoires ! Enfin bon, Kei’ ne voyait pas de qui voulait parler son interlocutrice, alors il haussa les épaules et dit :

    KEISUKE – Je vois. Je n’arrive pas imaginer comment l’ambiance peut être tendue dans un groupe d’amis, mais je ne dois pas être normalement constitué pour ne pas comprendre cela.

    Puis il remarqua les petites emplettes de la demoiselle, un paquet de chewing-gum, des Taiyaki et des sucettes. Eh bien, elle semblait apprécier les sucreries celle-là ! Il fallait avouer que les Taiyaki c’était délicieux, même s’il n’en avait pas mangé depuis belle lurette. Un peu amusé, il dit, pour poursuivre la conversation :

    KEISUKE – J’ai l’impression que toi c’est ton estomac qui t’a attirée ici, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashita-hareru-kana.forumactif.org

Invité




Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 14:23

    – Je ne comprends pas pourquoi tu t’emballes, je te dis que ce n’est rien et tu pars en vrille ? J’ai jamais vu ça. Je n’ai pas besoin de pansement ni de te tuer … Et je ne suis pas les autres, voilà tout.

    Voilà ce qui choqua la jeune fille, elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il réagisse de cette façon, Keisuke ,d'après elle, était inprévisible, vraiment imprévisible. Le sourire de la jeune fille disparut, puis en grande pleurnicheuse, elle commença à faire la grimaçe, telle une gamine de 5 ans. Dans l'art de changer de comportement en moins de cinqs minutes, Tenshi était une championne hors pair, elle exercait cet exercice depuis son plus jeune âge, faire des caprices fesait sûrement parti de son charme. Ses grands yeux lumineux pouvaient faire craquer n'importe quel garçon, même si la jeune fille souhaitait que celui-ci soit Kaoru, elle savait qu'elle n'avait aucune chance avec lui. Ceci-dit revenons à nos moutons. Les grands yeux expressifs de Tenshi se mirent à briller , un début de fausses larmes sûrement.

    - Mais euh ! J'ai pas dis ça ! Je sais que t'es pas comme les autres, tout le monde est différent ! S'écria t-elle au milieu du magasin.- Je le sais, inutile de me le dire !

    Et voilà qu'elle passait de son caprice à l'énervement, enfin, c'était un énervement pour rien, mais Tenshi était une fille hyperactive par moment et elle avait besoin d'exprimer tout ce qu'elle avait sur le coeur.

    – Je vois. Je n’arrive pas imaginer comment l’ambiance peut être tendue dans un groupe d’amis, mais je ne dois pas être normalement constitué pour ne pas comprendre cela.

    Et bien c'était très simple, rajoutez deux garçons, et trois filles , une fille amoureuse de Kaoru , une autre qui essaye de voler l'ex petit copain de l'autre fille, et vous avez les disputes. En fait, dans leur groupe, il n'y avait que les filles qui foutaient le bordel, ce n'était pas les deux garçons qui eux étaient d'un naturel plutôt calme, mais les filles avaient de forts caractères. Amis n'était pas le mot correspondant pour désigner cette situation, Tenshi et Kaoru étaient amis, Kaoru et Kinsuke aussi, mais il y avait toujours des problèmes au niveau des filles et Tenshi se dit que ça ne durerait pas éternellement, et que Kaoru finirait bientôt par péter un plomb.

    - Ben en fait, je pense qu'on a tous de forts caractères, dit Tenshi - Les filles sont extrèmement..Euh..Comment pourrait-on dire ça ? On a des caractères explosifs, et on a du mal à se supporter.

    Quand elle vît que Keisuke regardait son panier avec un l'intérieur les sucettes, le taiyaki et des chewing-gums, elle sourit, oui elle était gourmande, et elle assumait totalement, elle s'en fichait de ses kilos en trop, surtout qu'elle n'était pas trop épaisse pour son âge, elle avait une allure et un poid normal.

    – J’ai l’impression que toi c’est ton estomac qui t’a attirée ici, je me trompe ?

    - Oui, c'est exactement ça..Je raffole des sucreries, et en plus j'avais super faim ! Dit-elle d'un ton détaché - Si tu veux, je vais payer ça , et on va manger tous les deux ?
Revenir en haut Aller en bas

Ina's Band

♦ messages : 775
♦ ici depuis le : 26/07/2009
♦ avatar : Jung Yong Hwa
♦ pseudo : mina
♦ DC : Hwang Mi Ran


Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 15:12

    TENSHI - Mais euh ! J'ai pas dis ça ! Je sais que t'es pas comme les autres, tout le monde est différent ! Je le sais, inutile de me le dire !

    Voilà maintenant qu’elle s’énervait encore plus, après avoir eu un semblant d’air choqué. Ce que Keisuke ne savait pas, c’est qu’elle n’avait pas fait semblant de l’être, mais qu’elle était tellement lunatique que les expressions les plus variées défilaient sur son visage tel un film découpé en séquences rapides. Un peu décontenancé car il pensait qu’au sein de la classe, seul lui était capable de changer de caractère du tout au tout, Keisuke regardait la demoiselle en ouvrant et refermant la bouche comme un poisson que l’on aurait sorti de l’eau, tenté de répondre quelque chose mais renonçant quand il se rendait compte qu’il ne savait tout bonnement pas quoi dire. Au moins, Tenshi était lucide, elle savait que chacun était différent d’un autre. Mais la grimace qu’elle arborait lui faisait étrangement penser une gamine en plein caprice, d’ailleurs son attitude renforçait cette idée, et Kei’ sentit déjà l’exaspération monter en lui. Les filles comme ça, c’était insupportable, mais il survivrait, avec un peu de chance lorsqu’elle ne faisait pas un caprice elle pouvait être gentille, non ?

    KEISUKE – T’es beaucoup moins mignonne quand tu fais du boudin, franchement.

    Allez bam ! Keisuke avait finalement trouvé quelque chose à dire mais ce n’était pas le meilleur des compliments. C’était même le contraire, mais que voulez-vous, la franchise du jeune homme était à la fois sa meilleure des qualités et aussi le pire de ses défauts. La vérité pouvait parfois blesser mais Keisuke se disait naïvement que tout le monde pouvait ce remettre de ce genre de blessure. On voyait là son inexpérience en matière de relations humaines ! Hum. En tout cas, il pensait ce qu’il avait dit car aux premiers abords, Fujiwara-san était une demoiselle tout à fait charmante, mais lorsqu’elle grimaçait de la sorte, ses traits se déformaient et elle perdait de son charme. Alors, en bon jeune homme franc, il n’avait pas pu s’empêcher de le lui faire remarquer, en priant l’instant suivant qu’elle n’allait pas bouder davantage suite à cette remarque quelque peu acerbe.

    TENSHI - Ben en fait, je pense qu'on a tous de forts caractères. Les filles sont extrèmement..Euh..Comment pourrait-on dire ça ? On a des caractères explosifs, et on a du mal à se supporter.

    Voilà ce que la jeune nippone avait répondu lorsqu’il avait demandé comment on pouvait ne pas s’entendre entre amis. Un peu surpris, Keisuke comprenait quand même l’idée. Il était vrai qu’avec sa théorie du ‘tout le monde est différent’, il était totalement logique de se dire que certaines personnes ne pouvaient pas s’entendre. C’était apparemment le cas entre les filles de la Bande de Kaoru, ce qui l’avait franchement étonné. Si on lui avait demandé d’où provenait l’ambiance tendue, il aurait pensé aux garçons qui embêtaient les filles … Mais non, apparemment c’étaient ces dernières qui animaient leurs journées et pas toujours positivement. C’était un peu dommage, mais compréhensible. Les filles avaient la fâcheuse habitude de se crêper le chignon pour des broutilles, elles devaient faire partie de cette catégorie ! Une histoire de garçons, à tous les coups. Keisuke n’était peut-être pas très sociable, mais il n’était pas à côté de la plaque pour autant et savait bien que la plupart des disputes de filles venaient de la gent masculine. Il ne se joignait pas toujours aux conversations des autres, mais n’en restait pas moins attentif à ce qui se disait. Donc il n’était pas perdu ! Finalement il ne commenta pas les tensions entre les membres de la bande et changea de sujet. Il avait fait cette remarque sur les articles choisis par Tenshi, que de la nourriture !

    TENSHI - Oui, c'est exactement ça..Je raffole des sucreries, et en plus j'avais super faim ! Si tu veux, je vais payer ça , et on va manger tous les deux ?

    Tous les deux ? Bah tiens, ça ne lui était jamais arrivé ça … Avec son attitude effacée, personne n’avait cherché à venir vers lui, et il n’avait pas rendu la pareille, têtu … Ainsi, la proposition de la jeune fille l’étonna franchement mais il ne pouvait pas refuser. Son objectif pendant ce voyage scolaire qui avait tourné au cauchemar était de se lier d’amitié avec certaines personnes de sa classe, ou du moins de se sociabiliser et d’arrêter de s’enfuir lorsqu’on venait lui parler. Il fallait qu’il se comporte comme un adolescent digne de ce nom, plaisantin, drôle, fou fou et qui profite de la vie ! Alors il allait accepter la proposition de Tenshi :

    KEISUKE – J’avais cru comprendre que tu aimais ça, effectivement. Je te suis alors ! Mais à une condition : on va sur la plage et loin de tes amis …

    La plage était de loin l’endroit où il se sentait le plus à l’aise sur cette île, et puis il avait précisé cet isolement parce que même si Tenshi semblait agréable aux premiers abords, il n’était pas dit que les quatre autres l’étaient aussi, ou du moins qu’ils étaient à son « goût ». Et puis comme elle avait dit qu’elles avaient le caractère explosif, il se méfiait. Décidé, il se demanda alors s’il achetait tout de même son magazine. Oh et puis oui, même s’il ne le lisait pas ce soir, il l’aurait pour les jours à venir ! Il s’empara donc du Shônen Jump, et gratifia Tenshi d’un léger sourire avant de dire :

    KEISUKE – Moi je prends ça. C’est pas de la bouffe, mais ça m’occupera pour les jours à venir. C’est qu’on a vite fait le tour du coin, par ici …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashita-hareru-kana.forumactif.org

Invité




Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 16:15

    – T’es beaucoup moins mignonne quand tu fais du boudin, franchement.

    Ce fût la phrase qui mis la puce à l'oreille de Tenshi, "beaucoup moins mignonne ? " c'était sans doute à cause de la grimaçe, mais elle monta sur ses grands chevaux, c'était d'elle dont il parlait ? " Beaucoup moins " Ca voulait dire qu'elle l'avait déja été, mais elle n'avait pas le souvenir que Keisuke la regardait beaucoup en classe, mais il fallait dire qu'elle ne fesait pas attention, elle, la plupart du temps, regardait discrètement Kaoru pour voir ses actions, ses habitudes qu'elle connaissait maintenant par coeur, elle ne se lassait pas de voir son sourire.

    - Ca veut dire que je suis mignonne au naturel ?! Demanda t-elle d'une voix dynamique - Je savais pas que tu m'observais en classe !

    La jeune fille préchait le faux pour savoir le vrai, et elle en était contente, elle souhaitait plus parler à Keisuke, il ne lui paraissait pas aussi froid que Kinsuke, c'était déja ça, et au moins, il ne lui fesait pas peur et il lui avait décroché quelques mots. Elle ne s'était pas sentie bléssée, au non, chacun ses goûts , et puis elle n'était pas du genre à le prendre mal, sauf si c'était Kaoru qui lui fesait ce genre de remarque, cela la mettait mal à l'aise, puis elle était capable de faire la gueule pendant des jours et des jours.

    - Et puis, toi , t'es pas mignon non plus quand tu fais cette tête là ! Dit-elle d'une voix basse.

    Et bim ! Fallait pas se frotter à la petite Fujiwara, même si elle croyait lui avoir dit une grossièreté, il en était sûrement bien loin, elle lui avait juste dit ça pour plaisanter, et les garçons regardaient beaucoup moins leur physique que les filles.

    - J’avais cru comprendre que tu aimais ça, effectivement. Je te suis alors ! Mais à une condition : on va sur la plage et loin de tes amis …

    Ah oui, cette histoire de sortir tous les deux pour manger un bout, un sourire réapparut sur la tête de Tenshi, qui avant cela était plutôt frustrée. Elle se dirigea donc vers la caisse, puis sortit les aliments de son panier avant de le poser sur le sol.Elle se retourna vers Keisuke, qui lui tenait un magazine en main. Le Shonen Jump ?! Génial, il avait déja de supers goûts en matière de manga, elle raffolait elle-même de Naruto. Ce n'était pas très courant chez une fille de cette époque, la plupart des adolescentes aimaient le yaoi, mais pas elle, pas du tout.

    – Moi je prends ça. C’est pas de la bouffe, mais ça m’occupera pour les jours à venir. C’est qu’on a vite fait le tour du coin, par ici …

    Il n'avait pas tort en même temps, on fesait une ballade sur la rue principale et on avait déja finit. Elle hôcha la tête avant de sortir son porte monnaie clouté de sa poche droite, elle avait quand même un style vestimentaire rebelle qui jurait parfaitement avec son caractère, elle pouvait être très douce, avec un style vestimentaire rock ou hip-hop.

    - Ne t'inquiète pas, on s'éloignera de la bande..J'ai envie d'une soirée tranquille.
Revenir en haut Aller en bas

Ina's Band

♦ messages : 775
♦ ici depuis le : 26/07/2009
♦ avatar : Jung Yong Hwa
♦ pseudo : mina
♦ DC : Hwang Mi Ran


Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitimeVen 31 Juil - 16:40

    TENSHI - Ca veut dire que je suis mignonne au naturel ?! Je savais pas que tu m'observais en classe !

    Keisuke réprima son envie de rire. Elle s’y croyait vraiment, là, comme s’il n’avait que ça à faire de ses journées que de regarder cette fille en classe … Il devait déjà être un minimum attentif en cours, car, s’il avait le malheur de décrocher plus de deux minutes, il pouvait être certain qu’il serait noyé jusqu’à la fin du cours ! Oui, notre bonhomme n’était pas du genre premier de la classe et loin de là, il n’aimait pas l’école et faisait juste le strict minimum pour passer en classe supérieure. Il se plaçait dans les bons élèves mais il lui fallait trimer pour ça, il n’avait pas l’intelligence innée si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, pour en revenir à la situation, mettant de côté cette envie de rire qui l’aurait secoué, il se contenta d’un sourire narquois et légèrement moqueur et dit :

    KEISUKE – Franchement, j’ai autre chose à faire ! Je dis ça parce que tu es en face de moi et que je peux constater que tu n’es pas un laideron ! … Mais t’es pas un top canon non plus !

    Keisuke s’était rattrapé car il avait peur que la demoiselle se fasse des idées du genre « je te trouve mignonne, veux-tu sortir avec moi ? ». Ce n’était pas du tout son genre d’agir ainsi, et puis s’il devait avoir une copine, il fallait qu’il la connaisse bien, qu’ils aient beaucoup bavardé, qu’ils soient sur la même longueur d’ondes, qu’elle le comprenne et l’accepte sans le juger, qu’il puisse se confier à elle en toute sincérité … STOOOP ! On dit que les filles croient toujours au prince charmant, mais j’ai comme l’impression que notre petit Kei’ croyait quant à lui à la princesse dans le donjon ! Peuh, on était au vingt-et-unième siècle, mon coco, réveille-toi ! L’amour venait plus vite que ce qu’il pensait et si ça se trouve il trouverait une fille mignonne et déciderait de sortir avec sans avoir auparavant discuté pendant l’équivalent de trois jours non-stop. Enfin bon …

    TENSHI - Et puis, toi , t'es pas mignon non plus quand tu fais cette tête là !

    Même en ayant parlé à voix basse, Kei’ avait entendu la boutade vengeresse. Si elle parlait de sa tête d’ahuri de tout à l’heure, elle avait totalement raison, il était rare d’être mignon quand on tirait une tête d’attardé ! Mais peu importe, Keisuke se fichait éperdument de l’aspect qu’il offrait aux autres, il était lui-même et ça lui suffisait. Ainsi, la remarque acerbe mais blagueuse de Tenshi ne l’atteignit même pas, et il se contenta de lâcher :

    KEISUKE – Va falloir t’y habituer parce que tu risque d’y avoir souvent droit si tu changes d’humeur comme ça toutes les quatre secondes.

    Mine de rien, il était sincère dans ses propos, n’étant pas un habitué de la fréquentation des jeunes de son âge, il pouvait s’étonner de tout, lorsque quelque chose lui échappait ou que l’attitude de quelqu’un le surprenait réellement. Oh, il pourrait très bien jouer les durs et rester impassible, mais il aurait du mal, lui qui était si franc.
    Peu après, alors que Keisuke avait acquiescé quant à la proposition de Fujiwara-san, les deux adolescents se dirigèrent vers les caisses, Kei’ ayant récupéré le fameux Shônen Jump. D’ailleurs, la jeune fille au baggy semblait fixer le magazine avec convoitise. C’était un garçon manqué ou quoi ? Déjà que sa tenue était tout sauf féminine, du moins cela ne ressemblait pas à toutes ces mini-jupes que portaient les filles de sa classe ou celles qu’il avait pu croiser dans les rues de Tokyô. Si en plus elle lisait des manga pour garçon au lieu de se contenter des fins shôjo du type Fruits Basket ou Parmi Eux –ouais il connaissait quelques noms, il remerciera sa petite sœur plus tard !-, eh bien on avait pas fini.

    TENSHI - Ne t'inquiète pas, on s'éloignera de la bande..J'ai envie d'une soirée tranquille.

    Voilà ce qu’elle avait dit en sortant son porte-monnaie. Il l’imita, il lui fallait bien payer ce magazine. Son porte-feuilles à lui était encore quasi plein de ses économies emportées pour le voyage. Il n’avait quasiment rien dépensé. Mais s’ils devaient restés coincés ici encore longtemps, il vaudrait mieux pour lui qu’il se trouve un job par la suite …
    Les deux adolescents payèrent l’un après l’autre leurs achats et après avoir salué le vendeur, quittèrent le combini. Ils se plantèrent devant son entrée aux portes automatiques, et Keisuke intervint :

    KEISUKE – Je te suis. C’est donc parti pour … Une soirée tranquille.

    [TOPIC TERMINE =] ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ashita-hareru-kana.forumactif.org

Contenu sponsorisé




Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Vide
MessageSujet: Re: Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Petite promenade du soir [Tokugawa Keisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oumyou :: It's the End :: 
. Archives
-