AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'EVENT N°1 EST DESORMAIS OUVERT !!! RENDEZ-VOUS DANS LA CATEGORIE "PLAGE" PUIS DANS CELLE NOMMEE "EVENT N°1" ! BON JEU ♥️
Le forum a ouvert le 30 Mars 2011, n'hésitez pas à vous inscrire ! ♥️
De nombreux PV sont encore disponibles, mais vous pouvez incarner un perso inventé =)

Partagez|

Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité




Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Vide
MessageSujet: Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Icon_minitimeLun 3 Aoû - 21:09

    Il devait être environ 11h30 du matin. Le soleil était à son plein gré dans le ciel bleu et l'on pouvait facilement deviner que cette journée allait être l'une des plus chaudes. Bien qu'Hisako était pas mal épuisée, elle avait eu du mal à dormir ce qui expliquait la raison pour laquelle elle s'était levée tôt. Et si c'était le cas, c'est parce qu'elle avait passé une nuit d'enfer et encore là, le mot était plutôt faible. La veille, la demoiselle s'était faite agressée par des hommes alors que celle-ci avait tenté de s'enfuir pour sauver sa peau. Elle s'était ramassée en pleine forêt au beau milieu de la nuit, ignorant totalement où aller pour s'en sortir. Heureusement, quelqu'un était venu à sa recherche alors qu'il avait entendu des cris et était parvenu à la sortir de cet enfer. Sa nuit avait donc été très courte, mais comme elle avait énormément mal dû aux coups qu'elle avait subit, elle fut incapable de se rendormir, chaque position étant tout aussi douloureuse. D'ailleurs, quiconque qui la regardait pouvait apercevoir des blessures un peu partout sur son visage. Mais ça, elle ne pouvait pas le cacher. Maintenant que le soleil était levé, la clarté qui entrait par les fenêtres de sa maison l'empêchait complètement de dormir. C'est pourquoi elle s'était résignée à essayer de le faire et préféra faire un tour à l'extérieur.

    Quittant alors sa maison, Hisako se dirigea quelque part. En effet, elle n'avait pas d'endroit précis où aller alors elle allait simplement se contenter de se promener attendant que quelqu'un se pointe si quelqu'un avait à se pointer. Mais pour l'instant, les alentours étaient encore assez désert niveau habitant ou lycéen. Ce n'était pas nouveau, mais ces derniers jours elle avait croisé plus de gens en un court lapse de temps qu'elle n'en avait croisé en deux semaines. Alors qu'elle fut rendue au niveau du parc, la demoiselle décida de s'y arrêter un instant. Pour faire quoi ? Elle n'en avait pas la moindre idée, mais elle avait simplement l'envie d'y être pendant un moment. D'ailleurs, au lieu de s'asseoir sur le sol ou même sur un banc, Hisako s'était trouvé un petit coin où être lorsqu'elle venait au parc. Il s'agissait en faite d'une branche dans l'arbre qui était suffisamment solide pour soutenir le poids de quelqu'un. Alors sans plus attendre, la jeune habitante ne fit pas exception en ce jour et grimpa jusqu'à celle-ci pour s'y asseoir. Heureusement, la branche n'était pas très haute et comme le banc de parc se trouvait juste en dessous, elle pouvait facilement s'aider pour y accéder, vu sa petite taille. En quelques secondes, Hisako était maintenant perchée dans l'arbre, à moitié cachée par le feuillage de celui-ci.

    Durant une certaine période, rien d'extraordinaire ne s'était passé dans le parc. Elle avait à peine vu quelqu'un y mettre les pieds. Et c'est pour ça que cette inaction la fit tomber dans ses pensées. Toutefois, elle cru entendre des pas dans l'herbe; ce qui fait que son regard se leva devant elle. Mais sur le coup, elle n'apercu rien ni personne, jusqu'à ce que l'ombre d'une silhouette se fasse présente. À ce moment, une personne vint prendre place sur le banc qui était juste en dessous d'elle. Si ça se trouve, il ne l'avait pas vu. Après tout, peu de gens se douterait que quelqu'un pourrait être perché dans un arbre. Lorsque la personne en question fut assises, il ne fallu pas grand chose à Hisako pour découvrir de qui il s'agissait. À en voir son look, il n'y avait qu'une seule personne ainsi sur l'île et c'était Rikyu. Rikyu. Ce jeune homme froid, distant et solitaire qui intimide la plupart des gens à cause de son attitude et de son apparence. Elle l'avait croisé plusieurs fois et il avait toujours laissé la même impression aux gens. Cela dit, la demoiselle ne le connaissait pas pour autant. Toutefois, il lui était arrivé de l'observer de loin, histoire de découvrir qui était ce jeune homme. Mais sans doute, n'avait-il jamais remarqué la présence de la jeune fille non loin de lui. Cependant, par-dessus tous ces airs d'homme distant et je-m'en-foutiste, la curiosité d'Hisako était plutôt attisé par celui-ci à savoir pourquoi il adoptait un tel comportement face aux autres et face à la vie.

    Quelques minutes étaient passées et tel que prévu, Rikyu ne semblait pas avoir remarqué que quelqu'un l'observait de haut. Même s'il n'y avait pas grand chose à observer de la part de celui-ci puisqu'il était planté-là, regardant l'horizon et les alentours. Toutefois, la branche sur laquelle était assise Hisako commençait sérieusement à lui engourdir les fesses et celle-ci voulu légèrement se bouger. En tentant de le faire, cela faisait ainsi agiter bruyamment les feuilles d'arbres. Mais maladroite comme elle était, il lui avait suffit de faire une fausse manoeuvre avant de se retrouver les deux fesses au sol, juste derrière le banc de Rikyu, avant de faire un gros "boom" dans l'herbe, le bruit étant étouffé par le sol, désignant que quelque chose venait de tomber. Encore heureux qu'elle ne lui ait pas tombé dessus. Néanmoins, sans doute que cela allait attirer son regard glacial sur elle en pensant que celle-ci avait cherché à l'espionner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Vide
MessageSujet: Re: Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Icon_minitimeMar 4 Aoû - 0:33

    C’est bizarre de toujours refaire le même rêve .. Ou cauchemars, vous ne trouvez pas ? Pourtant, c’est devenu une habitude pour ce cher Rikyu. Encore et toujours rêver de ce moment qui a fait que tout a changé. De ce moment où il a tout perdu et que seul l’alcool, le tabac et la violence l’aidaient à se sentir mieux. Eh oui, la violence l’aidait. C’était comme si on retombait encore et encore de ce fameux cheval sur lequel il faut remonter après une chute pour ne plus avoir peur. À présent c’est fini. Il n’aura plus jamais peur de retomber de son cheval .. Cheval qui est donc mort. Mort en même temps que son passé. Enfin, un passé qu’il essaye tant bien que mal d’essayer d’enterrer. À chaque chute, Rikyu se relevait et fonçait encore une fois droit dans le mur. Ca faisait mal ? Pas pour lui. Cela le soulageait à vrai dire. Il avait peut-être un côté masochiste après tout, et il reste toutefois quelques séquelles et restes de son adolescence.

    Enfin, tout ça n’a pas d’importance en ce moment même pour le jeune homme. Sortant lentement de ses draps, c’était une des rares fois où il maugréait pas ce maudit temps qui l’avait réveillé. Allez savoir pourquoi ! Il a fait un rêve des plus bons ? Contrairement à d’habitude .. Ou bien il a rêvé de on ne sait quoi qu’il apprécie tant et c’est-ce qui le met ainsi ? Alors, de quoi a-t-il bien pu rêver ? Un rêve érotique ? Un rêve qui parle de son enfance si tendre à ce moment-là ? Ou bien un rêve montrant peut-être son futur : lui sur scène, jouant dans un groupe ? Le premier et le deuxième pourrait être plus probable vu le sourire qui régnait sur son visage .. Eh oui, Rikyu sait parfaitement ce que veut dire sourire ! Mais essayez donc de le faire sourire et vous verrez que c’est difficile. À moins que ce soit un sourire moqueur, alors là vous le verrez souvent sourire.

    Bref, tout ceci pour dire simplement qu’il se leva et fit le nécessaire pour sortir. C’est-à-dire prendre une bonne douche, s’habiller cette fois-ci en noir et blanc avec un col plutôt étrange mais qu’il appréciait beaucoup, se maquiller, se coiffer puis mettre son bandera, comme il l’appelait. Eh oui c’est étrange de donner un surnom à son bandeau, et alors ? À force de le voir, vous vous doutez qu’il est étrange, alors un truc de plus ou de moins ça ne tuera personne. Enfin bref. Après tout ce temps passé dans la salle de bain, Rikyu se décida à sortir un peu pour profiter de la fraîcheur qu’il y avait encore en ce moment, tant que la chaleur ne l’étouffe pas ! Bien évidemment, il sorti sans manger, en ayant pris que ses clés et son paquet de mild seven lights.

    Où aller ? La plage ? À cette heure-ci il devait y avoir pas mal d’élèves. Et hors de question d’aller à un endroit qui est normalement tranquille quand il est pollué de jeunes qu’il peut parfaitement détester. Ils auraient du partir avant l’annonce des tempêtes tropicales ! Ils ne se sont pas mis au courant ou quoi ? Apparemment non .. Eh bien, où est-ce qu’il n’y a pas trop de monde, voir pas du tout ? Hum .. Ah, le parc ! Il n’y a pratiquement personne, vu que c’est si petit .. Les personnes préfèrent aller autre part où il y a plus de place pour ainsi est vraiment tranquille. C’est pour cela qu’il se dirigea vers le parc où effectivement il n’y avait personne. Il put donc s’asseoir tranquillement sur le seul banc qu’il y avait. Et ce qui était sympathique, c’était qu’il y avait un arbre; ainsi il faisait plus frais à cet endroit.

    Il resta pendant un bon moment assit tout simplement à regarder l’horizon. Ce que ça peut être calme des fois ici ! Et tant mieux, car Rikyu adorait le calme qui régnait dans ce village. Même si des fois un peu de bruit ne faisait pas de mal. Enfin bon, au bout d’un certain temps, le jeune homme s’alluma une cigarette, histoire de se sentir encore plus seul. Cependant, il n’était pas seul. Il entendit des bruits dans l’arbre près de lui, mais il pensa à un animal, un oiseau peut-être. Sauf que .. Un oiseau ne se casse pas la gueule en faisant un bruit sourd en tombant ! Rikyu se retourna pour voir qu’est-ce qui était tombé derrière lui : une jeune fille. Quoi ? Mais elle était dans l’arbre, au-dessus de lui ..

     « - Pas trop mal ? »

    Des paroles peut-être dit comme un intérêt, comme si il s’inquiétait de la demoiselle. En plus de cela il avait adopté un ton qui n’était pas trop froid .. Sauf que si on regardait son expression, on voyait bien qu’il se moquait de la donzelle ! Enfin soit, il se remit droit, ne regardant plus la jeune fille .. Qui s’avère être cette Kajitori Hisaki .. Non, Hisako !

     « - Pourquoi est-ce que tu m’espionnais sur cet arbre ? »

    Elle ne l’espionnait pas ? Tant pis, elle allait devoir se justifier. Si elle l’espionnait réellement .. Adieu le ton distant, mais le ton froid sera toujours présent, comme à ce moment-là. Et elle devra encore plus s’expliquer. Il n’y avait rien d’intéressant à espionner Rikyu !

     « - Je ne suis pas sujet d’espionnage .. »


_______
Voilà comment est Rikyu aujourd’hui : {tout les cheveux en blonds}
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Vide
MessageSujet: Re: Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Icon_minitimeJeu 6 Aoû - 4:30

    Les deux fesses encore sur le sol, Hisako se releva avant de secouer son t-shirt pour enlever les brins d'herbes qui auraient pu rester collé sur elle. Heureusement, sa chute n'avait pas été trop violente et elle n'eut mal que sur le coup de l'impact. En relevant la tête en direction de la branche de laquelle elle était tombée, elle pu remarqué qu'elle venait complètement de se briser et pendait maintenant dans l'arbre. Décidémment, la prochaine fois elle devra se trouver un autre endroit de la sorte; un endroit pour ne pas rester à la vue de tous. C'est lorsqu'elle fut relevée qu'elle entendit alors quelqu'un s'adresser à elle. C'était Rikyu évidemment.

    Rikyu : Pas trop mal ?

    Hisako : Non, ça va aller.

    La demoiselle resta tout de même surprise de cette question. Et depuis quand s'intéressait-il à quelqu'un ? Elle avait tellement l'habitude de le voir retourner les gens de là où ils viennent qu'à chaque fois qu'elle le croisait, elle s'attendait à ce qu'il lui passe une remarque désobligeante pour en faire de même avec elle. Mais bon, après tout, peut-être ne disait-il ça seulement pour démontrer qu'il avait à présent remarqué sa présence. Oui, c’était sans doute ça maintenant qu’elle avait remarqué qu’il ne la regardait même pas. D'ailleurs, il venait tout juste de lui demander si elle l'espionnait. L'espionner, elle ? S'il la connaissait un minimum, il saurait que ce n'est pas son genre parce que là, il tirait les conclusions un peu trop vite. D'accord, elle l'avait peut-être déjà fait quelques fois, mais seulement quand ils se trouvaient tous deux au même endroit en même temps, histoire d'essayer de cerner ce jeune homme, le résultat étant toujours nul. De toute façon, ça faisait déjà un moment qu'elle était sur cet arbre et avant lui surtout. Heureusement qu'Hisako n'était pas du genre à s'emporter ni à se vexer aussi facilement alors ce genre de réplique totalement fausse, ne l'atteignait aucunement. Toutefois, avant de lui répondre quoique ce soit, elle vint simplement se prendre une place à côté de lui, sur le banc.

    Rikyu : Pourquoi est-ce que tu m’espionnais sur cet arbre ?

    Hisako : Je ne t'espionnais pas. D'abord, j'étais là avant toi.

    Inutile de lui préciser qu'il n'était effectivement pas un sujet d'espionnage; elle avait pu le remarquer pendant quelques minutes alors qu'elle était encore là-haut, même si justement, le fait qu'il ne faisait rien à chaque fois et qu'il se trouvait solitaire et qu’elle se devait de le croiser, intriguait beaucoup celle-ci. C'est vrai, il aura beau aimer la solitude, comment quelqu'un peut-il toujours être si...dans son monde et à peine se préoccuper des autres et de ce qui se passe autour de lui ? En temps normal, ça l'attristait ce genre de situation et rares sont les fois où les gens choisissent d'être ainsi. Elle avait d'ailleurs entendu dire que certains habitants craignaient ce genre de personne froide et distante. C'est vrai qu'à première vue, Rikyu semble être intimidant avec ce look pas commun aux yeux de tous et ce fut aussi l’impression qu’il lui avait donné la première fois, mais il ne faut pas s'arrêter à la première impression. Du moins, Hisako ne le faisait pas. Enfin, maintenant qu'elle avait l'opportunité de pouvoir lui parler seule à seul à ce propos, elle n'allait sans doute pas ne rien faire. Toutefois, elle y alla doucement; elle ne voulait pas prendre le risque de le mettre en colère, de le vexer et de se faire rabaisser ou de se faire passer pour une bonne à rien par celui-ci, même si elle se doutait qu'elle allait certainement l'ennuyer assez rapidement. Arf, n'était-elle pas en train de le juger là ? Et pourtant, ce n'est pas ce qu'elle voulait. Son regard posé sur lui, ce fut donc après une petite hésitation qu'elle reprit parole, alors qu’elle se mordillait la lèvre inférieure.

    Hisako : Hum, dis-moi...pourquoi est-ce qu'à chaque fois que je te vois...tu es seul ? Ce n'est pas un reproche, seulement...j'ai du mal à croire que quelqu'un puisse parvenir à être aussi seul aussi longtemps. Je veux bien croire que tu aimes la solitude mais...il y a certaines limites, non ?

    Son regard se posa ensuite sur la cigarette que tenait le jeune homme. C’est elle ou elle l’avait toujours vu avec ça dans les mains ? À croire que sa solitude devait sûrement en être la cause, ne trouvant rien de mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Vide
MessageSujet: Re: Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Non, je ne t'espionnais pas ! || Rikyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oumyou :: It's the End :: 
. Archives
-